Véronique Godard

J’ai commencé la gravure il y a une dizaine d’années, lorsque
l’atelier Rhizome a ouvert. Intriguée depuis longtemps par les
mots aquatinte, eau-forte,  lors de visites d’expositions, je tenais là mes réponses.
Le plaisir d’allier le travail sur l’image et l’association des
différentes techniques de la gravure reste toujours aussi fort.
Toujours surprise, parfois déçue, parfois étonnée par les
accidents mystérieux qui se produisent sur une plaque
de gravure et que l’on découvre lors de l’impression.
Le point de départ de mes estampes vient essentiellement de
 photos prises lors de balades proches ou lointaines.  À mon retour,  je construis mes images avec patience et persévérance.
Comment à travers la gravure retrouver une émotion ressentie
lors de ces vagabondages ?
Comment retrouver une atmosphère en la traduisant dans cet autre média, la modifiant et l’apprivoisant tout à la fois ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>