Performance, lundi 15 juin 2015

Plantée au beau milieu de la journée de l’estampe,  place Saint-Sulpice, la grotte d’Ava (personnage imaginaire féminin qui accompagne l’artiste Erolf Totort) accueille la performance de deux graveuses de l’atelier : Histoire de la nappe. Voici l’œuvre et le texte, à l’origine de cet évènement.

La nappe transformée en attrape-rêve par Agnès Maitrejean
La nappe transformée en attrape-rêve par Agnès Maitrejean, 2014

Chère A.
Marie m’offrit au cours d’un dîner, en guise de cadeau d’anniversaire, la nappe, crochet et dentelle, que Paulina, la bonne portugaise de sa mère lui avait confectionnée à la main, en guise de cadeau de mariage.

Me voilà la dépositaire de tout ce travail minutieux. Que faire ? La donner à mon tour ? À ma belle-sœur Juliana ? Trop de broderie pour elle. À ma mère Antoinette ? Trop de crochet.
La nappe se mit donc à déménager avec moi, de Toulouse à Lisbonne, de Lisbonne à Madrid, de Madrid à Paris pendant plus de vingt ans, trouvant toujours une place aux tréfonds de mes armoires, attendant de rencontrer sa véritable propriétaire.
Dès que tu es entrée dans l’atelier j’ai su qu’elle t’appartenait, à ta façon d’imprimer des yeux sur des étoffes bariolées. J’ai dû encore patienter deux longues années, avant que tu m’invites à dîner et enfin pouvoir te l’offrir…à mon tour.
Traite-la  à ta guise.
Reims, le 31 décembre 1966,
S.
Texte de Véronique Lagarde, 2014.

Une réflexion sur “ Performance, lundi 15 juin 2015 ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>